Actualités

Sébastien Chardonnet : « Apprivoiser les forêts Galloises ! »

📁 Sébastien, Thibault De la Haye, WRC, WRC3 🕔12.septembre 2012
Sébastien Chardonnet : « Apprivoiser les forêts Galloises ! »

Après une escapade au Rallye Terre de Lozère, où il a terminé 5e du Citroën Racing Trophy (10e du classement général), Sébastien Chardonnet retrouve les routes du mondial, paré à apprivoiser les forêts galloises. Une occasion, pour lui et son copilote Thibault de La Haye, de découvrir, avec la Citroën DS3 R3 exploitée par l’équipe MY Racing, un terrain qui, jadis, a fait les grandes heures du légendaire RAC Rally…

Le Wales Rally GB est un des plus anciens rallyes du monde. Longtemps appelé RAC Rally par considération pour l’organisateur, le Royal Automobile Club, il a vécu tous les plus grands dénouements de l’histoire du championnat du monde, aussi intenses que poignants soient-ils ! « Du haut de mes tous juste 10 ans, à l’époque, j’ai gardé une image mémorable en tête », se souvient Sébastien Chardonnet, « celle de l’abandon de Carlos Sainz à Margam Park, moteur cassé à 500 mètres de l’arrivée de la dernière spéciale, incident qui lui a fait perdre le championnat 1998. Un peu plus récemment, et dans un tout autre registre, jamais je n’oublierai que Sébastien Loeb et Daniel Elena ont perdu en 2003 le championnat, pour un seul petit point, face à Petter Solberg… »

Devenu Rally GB en 1998 et Wales Rally GB en 2003, le RAC Rally a connu sa première édition en 1932. Pendant longtemps, le parcours était tenu secret jusqu’au départ de l’épreuve. L’époque a changée certes, mais l’évènement, même s’il est ne parachève pas la saison cette année, comme ce fut souvent le cas par le passé, reste toutefois un pilier du calendrier international. « Le parcours est tracé sur des pistes en terre plus habituellement empruntées par des engins forestiers que par des voitures », détaille Sébastien. « En course, les vitesses sont relativement élevées, sur des routes étroites et vallonnées. Après le passage des premiers concurrents, des rails se creusent. D’autant que la météo est vraiment imprévisible à cette période de l’année. Sec, pluie ou épais brouillard qui sait ? Nous nous attendons donc à vivre un véritable casse-tête… »

Pour Sébastien Chardonnet et Thibault de La Haye, la tâche ne sera donc pas facile pour affronter ce quatrième rallye « Terre » de leur campagne WRC 2012, après le Portugal, la Grèce et la Finlande. D’autant qu’à bord de leur Citroën DS3 R3, frappée du N°57, ils vont devoir s’élancer de la pénultième position, et donc, devoir subir les conditions de route le premier jour. « C’est vendu avec ! », ironise Sébastien. « Mais cela fait aussi partie de notre apprentissage. Il faudra être vigilant certes, mais ne pas trop en lâcher ! Histoire aussi de ne pas perdre de vue l’objectif que Daniel Elena nous a fixé, c’est-à-dire, de partir sur un rythme plus soutenu que nous ne l’avons fait jusque-là sur ce type terrain. L’idéal serait pour nous de pouvoir rentrer plus rapidement en action sur la terre, comme nous avons pu le faire dernièrement, par exemple, sur l’asphalte en Allemagne… »

Le début des hostilités est fixé au vendredi 14 septembre au petit matin… nul doute que « nos deux p’tits bleus » du WRC 2012 auront à cœur de bien figurer au classement 2 Roues Motrices, face notamment à des adversaires de talent, comme Mathieu Arzeno leur compatriote ou bien encore Molly Taylor l’Australienne qui comme eux, disposent de Citroën DS3 R3. Autant dire d’entrée que la bagarre s’annonce chevronnée…

Partagez cet article avec vos amis