Rallye de France – Un point qui tombe à pic pour Chardonnet !

04 October 2012 09:30 Rallye de France – Un point qui tombe à pic pour Chardonnet !

Le Rallye de France – Alsace 2012 restera à jamais gravé dans la mémoire de Sébastien Chardonnet et Thibault de La Haye son équipier. Engagés pour la première fois en mondial avec la Citroën DS3 WRC, ils ont réalisé un parcours remarquable, et obtenu à l’arrivée une très bonne 10e place au général, synonyme d’un premier point inscrit en Championnat du Monde des Rallyes.

Tracée au cœur de Waken, l’un des quartiers de Strasbourg, la première spéciale « spectacle » du meeting permet aux équipages engagés de se plonger dans le grand bain de cette 11e épreuve du Championnat du Monde 2012. Sébastien Chardonnet signe un premier temps pour le moins probant. Pour son premier rallye mondial avec la Citroën DS3 WRC, le jeune Sudiste s’intercale en effet au sixième rang, entre Mikko Hirvonen et Sébastien Loeb. « C’était un vrai régal ! Sur cette spéciale, étroite et forcément assez particulière, j’ai appliqué à la lettre les consignes de l’équipe et de notre ingénieur : Piloter façon circuit et continuer à apprendre la voiture, tout en étant prudents… »

Tracée dans le département du Haut-Rhin, la première étape débute vendredi de bon matin sous un soleil voilé par les cumulus. Face aux stars du WRC que sont Messieurs Loeb, Latvala, Hirvonen et consorts, Sébastien Chardonnet effectue une entame prudente, préférant continuer à assimiler le ‘mode d’emploi’ de sa DS3 WRC. À l’issue du premier tour des trois spéciales au menu du jour. Le petit-fils de l’ex-importateur Lancia parvient néanmoins à s’immiscer dans les dix premiers au général. Et les ES7 et 8 vont le confirmer, Sébastien s’emploie à réduire l’écart au kil’ qui le sépare du gratin mondial avec beaucoup d’application. « Nous avons passé une journée fabuleuse ! Étant données les conditions relativement délicates le matin, je suis parti sans prendre le moindre risque, dans le but de continuer à apprendre la DS3 WRC. En revanche, l’après-midi, j’ai vraiment commencé à me faire plaisir et à comprendre la sensibilité nécessaire pour, non plus conduire, mais piloter cette voiture, la plus évoluée que je n’ai jamais conduite jusqu’à présent ! »

octobre5Après une brillante première journée, qui le place au dixième rang scratch, intercalé entre le Russe Novikov et l’Australien Atkinson, Sébastien Chardonnet a vécu une deuxième étape plus complexe. Une situation essentiellement générée par l’état de la route, recouverte de nombreuses plaques de boue et globalement truffée de pièges. Dans Pays d’Ormont 1 (ES10), la spéciale de 43 kilomètres considérée comme l’un des temps forts du rallye, le pilote du Collectif Equipe de France s’arrête pour porter assistance à Nasser Al-Attiyah, dont la Citroën DS3 WRC venait de quitter l’asphalte. Un temps forfaitaire lui sera attribué en fin de journée. Dans la nouvelle spéciale de Pays de Haute Bruche (ES11), encore affecté par l’incident, Sébastien concède quelques grosses secondes suite à un tête-à-queue. Après que le premier passage dans Klevener ait été annulé pour des raisons de sécurité, tout rentrait dans l’ordre pour l’équipage de la DS3 WRC n°52 après la pause déjeuner. Onzième au point stop à Ungersberg, à moins d’une seconde au kilomètre du temps de référence, Sébastien s’extirpe des traquenards alsaciens. Mieux encore, dans Klevener 2 (ES 16) que les concurrents parcouraient donc pour la première fois, Sébastien pointe à cinq dixièmes au kil’ de Jari-Matti Latvala, auteur du meilleur temps. « Notre apprentissage de la Citroën DS3 WRC continue ! Sauf que les conditions du jour étaient beaucoup moins évidentes, étant donné notre manque d’expérience, pour parfaitement maîtriser la ‘bête’. Il y avait vraiment pas mal de boue ramenée sur la route par les premiers concurrents et des passages rendus de ce fait très délicats. Disons que nous avons acquis de l’expérience dans un environnement différent de celui d’hier. Cela fait partie de l’aventure et encore une fois de notre apprentissage. La voiture a tourné comme une horloge, l’équipe a continué à nous permettre de goûter aux joies de l’univers du sport professionnel et nous bouclons notre journée sur une très bonne dernière spéciale… »

Après la boue du samedi, une autre expérience (déjà vécue sur une ES au Vosgien) l’attend le dimanche : la pluie. L’équipage de la DS3 WRC n°52 s’adapte au nouveau set up avant de reprendre sa cadence ‘normale’ dès la deuxième spéciale du jour. Le Tchèque Martin Prokop, lancé avec 19s9 d’avance et sur lequel le Niçois se calque, voit l’écart tomber à 4s8 après le premier passage dans la spéciale spectacle d’Haguenau. Un tout droit met un terme aux velléités du Français dans Cleebourg 2… Mais dans le même temps, le retrait de Dani Sordo le propulse à nouveau dans le top 10 mais avec un certain Sébastien Ogier sur ses talons à 1s8. Forcément obligé d’attaquer jusqu’au dernier mètre de chrono, Sébastien Chardonnet inscrit au final son premier point en Championnat du Monde ! : « Le résultat que nous enregistrons aujourd’hui nous comble ! Je pense que nous avons parcouru un bon bout de chemin depuis notre participation au Rallye de France – Alsace l’an dernier sur une Renault Twingo R1. Avec la Citroën DS3 R3 WRC cette fois, nous avons rencontré des conditions différentes d’un jour à l’autre. Ce n’était pas simple pour nous de poursuivre notre apprentissage de cette voiture, vraiment fantastique, qui plus est face aux meilleurs pilotes du monde. Nous avons commis quelques petites fautes durant le week-end, difficile de ne pas en faire…, mais globalement, nous avons su ‘calquer’ notre course sur celles d’autres pilotes plus expérimentés, Atkinson, Novikov, Prokop, Ogier… Nous avons plutôt réussi à suivre leur rythme. Et, cerise sur le gâteau, ce premier point que nous marquons en Championnat du Monde nous fait évidemment très plaisir et gonfle notre moral à bloc ! Grâce à la FFSA et à l’ensemble de nos partenaires, nous avons vécu une expérience inoubliable. Nous espérons que d’autres suivront…».

Ainsi vient de toucher à sa fin la campagne WRC 2012 de Sébastien Chardonnet et Thibault de La Haye, place désormais au Citroën Racing Trophy que le jeune équipage tricolore retrouve dès ce week-end, au Rallye Terre des Cardabelles. « J’attends d’eux qu’ils continuent sur le rythme affiché sur la terre en Grande-Bretagne avec la DS3 R3 », conclut Daniel Elena, parrain de l’opération et désormais nonuple champion du monde avec Sébastien Loeb. « Il leur faut désormais mettre de côté la quelconque euphorie qui a suivi la performance affichée en Alsace avec la DS3 WRC, pour mieux aborder encore les dernières échéances de la saison, face à une concurrence de premier ordre, dans le cadre du Citroën Racing Trophy, et cela, aussi bien aux Cardabelles qu’au Var… »

Partagez cet article avec vos amis

Aucun commentaire

Aucun commentaire pour l'instant !

Il n'y a aucun commentaire pour cet article pour l'instant, mais vous pouvez être le premier à laisser un message.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.